Plus loin il y a une ville où le soleil se couche avec la plus grande douceur du monde, une ville qui n'a pas peur de laisser vieillir ses façades et qui ressemble à une véritable aquarelle. Sur les traces d'Orson Welles, l'Hôtel des Iles et son cabinet de vieilles photographies de Paul Bowles, Tennesse Wiliams et Paul Claudel avec une belle citation: "il n'y a qu'un château où je préférerais mourir plutôt que d'en rendre les clés, c'est celui de Mogador" (Ancien nom d'Essaouira).
< retour menu livres 15/25. Trois histoires marocaines. © Jeanne Chevalier